Ethymologie

Vient du Grec "niké et laos", signifie : "victoire et peuple"

Histoire

Né en Asie Mineure vers 270, Nicolas fut élu évêque de Myre, en Turquie. Il participa au 1er concile oecuménique de Nicée en 325 et souffrit beaucoup de la persécution de Dioclétien. Il mourut en prison un 6 décembre, vers 350. Au XIème siècle, les reliques de saint Nicolas sont transférées en Italie, fuyant ainsi l'avancée musulmane. La légende en fait un saint très populaire, puisqu'il va même jusqu'à remplacer le Père Nol.